La cathédrale

 

Cathédrale du Nebbio, Ste Marie de l'Assomption, à moins d'1 km à l'Est, construite au XIIème s., en calcaire blanc, sur l'emplacement de la cité romaine de Cersunum. Sa présence est attestée dès 1138, mais des fouilles opérées sous le clocher, au XVIème s. auraient révélé un cloche datée de 700. Le plan basilical à 3 nefs, reprend celui de la Canonica, avec des murs d'appareil très soigné. La façade occidentale, de style pisan, présente deux étages d'arcatures aveugles superposées. A l'étage inférieur, cinq arcades aveugles au tracé identique prennent appui sur des pilastres de section rectangulaire. Les retombées reposent sur des chapiteaux ornés de crochets ou d'animaux stylisés. Le linteau de la porte a une décoration géométrique, coquilles et crochets. Au registre supérieur, trois arcades moulurées ornent le fronton portant une petite croix.

Un clocher carré s'élevait encore au chevet à la fin du XIXème s., mais a disparu depuis. A l'intérieur, les trois nefs sont couvertes de charpente, séparées par 2 files de 6 piliers, carrés ou cylindriques, aux chapiteaux au sculpture d'animaux. Statue de la Vierge, en marbre blanc, offerte, en 1691, par Jean-Jérôme Doria. Christ en bois noir. Châsse vitrée contenant la momie de St Florus, soldat romain martyrisé au IIIème s., revêtu de ses habits de légionnaire, dont la dépouille, ensevelie aux catacombes de Rome, fut confiée par le pape Clément XIV à Mgr Guasco, évêque de Nebbio, en 1771. La relique fut débarquée à Biguglia, puis portée à dos d'homme jusqu'à St Florent, par le col de San Stefano. Quant aux reliques de St Florent, évêque africain exilé en Corse par le roi des Vandales Huneric, devenu peut-être évêque du Nebbio, elles auraient été conservées dans un sanctuaire paléochrétien situé sur à l'emplacement de la citadelle génoise, avant d'être transportées à Trévise par Titien, évêque de cette ville, pour les soustraire aux attaques de Sarrasins. Statue en bois doré de St Flor dans l'abside, voûtée en cul-de-four. Tombeau d'Empire Gentili (inscription).